Les Bienfaits Scientifiques De La Méditation 

(Renegade Tribune)

 

Bonjour les Ami(e)s !

Etant moi-même pratiquant de la méditation en pleine conscience par le biais du Yoga Rajà, aussi appelé Ashtanga, depuis plus de six ans maintenant, je me considère bien placé pour confirmer ce qui est dit dans cet article que j'ai le plaisir de partager avec vous, suiveuses et suiveurs d'ITV. 

******

La science révèle diverses techniques de pleine conscience qui peuvent littéralement changer et restructurer notre cerveau. La neuro-scientifique Sara Lazar, de la Mass General et de la Harvard Medical School, est l'une des dernières à l'illustrer. Après avoir été blessée en courant, elle s'est mise au yoga. Cela a eu un effet énorme sur elle, ce qui l'a inspirée à commencer à faire des recherches dans la littérature scientifique disponible sur la méditation en pleine conscience, qui est l'une des catégories dans lesquelles le yoga entre. 

Le professeur de yoga a fait toutes sortes d'affirmations, que le yoga augmenterait votre compassion et ouvrirait votre cœur," dit Lazar. "Et je me disais : "Ouais, ouais, ouais, ouais, je suis là pour m'étirer. Mais j'ai commencé à remarquer que j'étais plus calme. J'étais mieux à même de faire face à des situations plus difficiles. J'étais plus compatissante et plus ouvert d'esprit, et capable de voir les choses du point de vue des autres."

Dans ses recherches, elle a trouvé une pléthore de preuves démontrant que la méditation peut diminuer le stress, la dépression, l'anxiété et la douleur et améliorer la qualité de vie, entre autres choses.

Évidemment, elle était très curieuse à ce moment-là, et comme elle était neuro-scientifique, elle a commencé à faire ses propres recherches pour découvrir l'effet que la méditation pouvait avoir sur le cerveau.

Dans sa première étude, intitulée " L'expérience de méditation est associée à une augmentation de l'épaisseur corticale ", elle a trouvé exactement cela. Ses recherches ont montré que la méditation pouvait déclencher des changements structurels " dans les zones du cerveau qui sont importantes pour le traitement sensoriel, cognitif et émotionnel. Les données suggèrent en outre que la méditation peut avoir un impact sur le déclin de la structure corticale lié à l'âge." (source)

Cette étude particulière a utilisé des méditants à long terme qui avaient au moins 7 ans d'expérience avec la pratique par rapport à un groupe témoin sans expérience. Les personnes ayant un fort passé de méditation avaient une augmentation de la matière grise dans plusieurs régions du cerveau, y compris le cortex auditif et sensoriel, ainsi que les régions insulaires et sensorielles. Une augmentation de la matière grise a également été observée dans la région du cerveau liée à la prise de décision et à la mémoire de travail, qui serait le cortex frontal.

Ce qui est intéressant ici, c'est que le cortex frontal rétrécit avec l'âge, mais dans cette étude particulière, les méditants de 50 ans avaient la même quantité de matière grise que ceux de la moitié de leur âge. C'est incroyable, non ?

Lazar et son équipe de chercheurs ont ensuite publié une deuxième étude intitulée "La pratique de la pleine conscience entraîne une augmentation de la densité régionale de la matière grise du cerveau". (source)

Dans ses recherches, elle a trouvé une pléthore de preuves démontrant que la méditation peut diminuer le stress, la dépression, l'anxiété et la douleur et améliorer la qualité de vie, entre autres choses.

Évidemment, elle était très curieuse à ce moment-là, et comme elle était neuro-scientifique, elle a commencé à faire ses propres recherches pour découvrir l'effet que la méditation pouvait avoir sur le cerveau.

Cette étude démontre des changements longitudinaux dans la concentration dematière grise dans le cerveau à la suite d'un cours de huit semaines sur la réduction du stress basée sur la pleine conscience, comparativement à un groupe témoin. Des augmentations hypothétiques de la concentration de matière grise dans l'hippocampe gauche ont été confirmées. Des analyses exploratoires du cerveau entier ont identifié des augmentations significatives de la concentration de matière grise dans le PCC, le TPJ et le cervelet.

Après seulement huit semaines de méditation, le cerveau des gens a changé de multiples façons. L'une d'elles était l'épaississement de plusieurs régions de celui-ci, y compris l'hippocampe gauche (impliqué dans l'apprentissage, la mémoire et la régulation émotionnelle), le TPJ (impliqué dans l'empathie et la capacité d’assumer plusieurs perspectives) et une partie du tronc cérébral appelée le pons (où les neurotransmetteurs régulateurs sont générés).

Il est également intéressant de noter que, dans cette étude, les nouveaux méditants ont connu une diminution de leur amygdale, une région du cerveau associée à la peur, à l'anxiété et à l'agression. Cette réduction de la taille de l'amygdale était corrélée à une réduction des niveaux de stress chez ces participants en particulier.

Ce type de découverte n'est pas nouveau. Depuis l'étude de Lazar, et même avant, beaucoup de recherches ont été publiées.

L'une des études les plus récentes a révélé que différents types de méditation peuvent en fait affecter différentes régions du cerveau.

Comme le souligne Alice G. Walton, écrivain pour Forbes,

« La méditation et l'entraînement à la pleine conscience ont accumulé des preuves impressionnantes, suggérant que les pratiques peuvent changer non seulement la structure et les fonctions du cerveau, mais aussi notre comportement et notre expérience du moment au moment présent ».

Cette étude récente a révélé la même chose, et ce qui suit décrit ce qu'ils ont découvert en passant le cerveau des participants au scanner à la fin de chaque module et en comparant ensuite les groupes les uns par rapport aux autres :

« L’entraînement à la présence a été lié à l'augmentation de l'épaisseur du cortex préfrontal antérieur (PFC) et du cortex cingulaire antérieur (ACC), qui sont connus pour être fortement impliqués dans l'attention. L'entraînement à l'affect était lié à l'augmentation de l'épaisseur dans les régions connues pour être impliquées dans les émotions sociales comme l'empathie, et l'entraînement à la perspective associé aux changements dans les domaines impliqués dans la compréhension des états mentaux des autres et, ce qui est intéressant, à l'inhibition de la perspective de soi-même ».

Ces résultats s'appuient sur une multitude d'études antérieures montrant ce que la méditation peut faire au cerveau.

Walton poursuit en soulignant :

« De nombreuses recherches ont montré que les méditants expérimentés ont considérablement modifié la structure et le fonctionnement du cerveau, mais un nombre croissant d'études ont également constaté qu'une formation relativement brève en méditation chez les novices (par exemple, le célèbre programme MBSR de huit semaines) peut également modifier les fonctions cérébrales, améliorer le bien-être et réduire les symptômes de dépression et d'anxiété ».

Ce qu'il faut retenir : 

Il est clair que la médiation a des effets bénéfiques sur la santé du cerveau, entre autres parties du corps. Non seulement peut-elle être utilisée pour améliorer son fonctionnement, diminuer l'anxiété, la dépression, la peur, etc., mais c'est aussi un excellent moyen d'accroître l'empathie et de ressentir l'amour et la compassion. Ce sont des qualités dont le monde a davantage besoin, alors peut-être l'humanité  a-t-elle besoin de plus de méditants ?

La méditation pourrait être utilisée pour des interventions dans les écoles et dans d'autres lieux où les enfants et les gens se sentent stressés. De plus, la méditation peut être utilisée pour atteindre différents états de conscience, et peut-être même des états de conscience altérés.

Il y a encore beaucoup de choses que nous apprenons sur la méditation, mais une chose est certaine,  c'est le fait qu'elle peut aider à changer un individu pour le mieux et de plusieurs façons différentes.

Article source

******

La méditation est intégrée dans la culture asiatique, pourquoi ne l'est-elle pas dans la culture occidentale ? Parce que le Judéo- Christianisme institutionnel la rejette. Pour quoi ? A cause du préfixe "Judéo".

La méditation et ses bénéfices sont l'anti-thèse du Judaïsme, qui à pervertit le Christianisme.  

Vivez votre spiritualité comme bon vous semble, mais faites des expériences. De celles-ci pourront ressortir des vérités immuables. 

ITV à produit trois vidéos sur le Yoga et la méditation, que vous pouvez voir, si vous êtes Membres ITV,  en suivant ce lien.

N'oubliez pas le forum Agora ITV  qui vous permet de partager idées, opinions, fichiers etc.....en toute sérénité et sans aucune censure à part celle des trolls.

Merci à vous, toutes et tous, pour votre fidélité à ITV et portez-vous bien.

Much love to you all.

John Doe.  

---
---
---